Coup de coeur 🧡


10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange (Elif Shafak)

Et si notre esprit fonctionnait encore quelques instants après notre mort biologique ? 10 minutes et 38 secondes exactement. C’est ce qui arrive à Tequila Leila, prostituée brutalement assassinée dans une rue d’Istanbul. Du fond de la benne à ordures dans laquelle on l’a jetée, elle entreprend alors un voyage vertigineux au gré de ses souvenirs, d’Anatolie jusqu’aux quartiers les plus mal famés de la ville. En retraçant le parcours de cette jeune fille de bonne famille dont le destin a basculé, Elif Shafak nous raconte aussi l’histoire de nombre de femmes dans la Turquie d’aujourd’hui. A l’affût des silences pour mieux redonner la parole aux “sans-voix”, la romancière excelle une nouvelle fois dans le portrait de ces “indésirables”, relégués aux marges de la société.
Ce livre nous plonge dans l’histoire de Leila, née à Van dans une famille plutôt aisée et dont une succession d’événements plus ou moins graves mais tous en rapports avec les conditions de vie des femmes, la poussera à s’enfuir à Istanbul pour devenir Tequila Leila.
On réalise alors que pour elle, devenir prostituée est une façon d’être libre, de s’affranchir du paternalisme religieux qui règne alors en Turquie.

En tant que femme, j’ai tout d’abord été révoltée par son parcours de vie mais j’ai aussi surtout été touchée par cette Tequila Leila, forte et qui mettra toujours un point d’honneur à gérer elle-même sa vie. Elle mais aussi ses cinq amis, tous «rebus» de la société. Nains, transsexuels, homosexuels reniés par leur famille, hétérosexuels aux rêves non-conformistes et aux vies cachées. Bref, ces personnes qui n’ont pas leur place dans cette communauté que l’ont veut bien pensante et bien croyante.

J’ai énormément aimé la première partie du livre, les 10 minutes et 38 secondes où Leila nous emmène dans ses souvenirs et nous immerge dans sa vie. On découvre Istanbul, une ville aux multiples facettes, avec une culture tellement riche mais tellement injuste aussi.
La deuxième partie, nous démontre, s’il est nécessaire de le faire, qu’une famille de coeur peut tout pour vous.
La valeur d’un individu ne s’est jamais mesurée à sa respectabilité de façade ni à son compte en banque bien garni.
Un bel hymne à la liberté, coûte que coûte…

Coup de coeur

Sarah

Pour voir ce roman dans le catalogue en ligne : 10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange
Animation bibliothèque 31.05.17