Coup de coeur


Ginny Moon, Benjamin Ludwig

Ginny Moon est une ado de 14 ans qui a été séparée de sa mère 5 ans plus tôt pour maltraitance. Depuis 2 ans, elle vit dans sa nouvelle Maison-pour-toujours avec des parents aimants qui l’entourent et la protègent avec tendresse. Elle n’a plus aucun contact avec Gloria, sa mère biologique, car elle est instable et pas fiable. Pourtant, depuis son départ il y a 5 ans, Ginny cherche à tout prix à retourner là-bas, dans leur appartement. Non pas qu’elle veuille vivre avec sa mère, elle sait qu’elle est dangereuse, mais sa Poupée est restée là-bas et elle court un grand danger. Ginny doit absolument y retourner pour prendre soin d’elle.

Ginny est autiste et certaines choses sont très importantes pour elle, comme manger pour le petit déjeunerprécisément 9 grains de raisin. Retrouver sa Poupée est également une des choses très importantes, et bien que les adultes lui répètent qu’il n’y avait pas de poupée quand les services sociaux sont venus la chercher, elle persiste : sa Poupée est en danger, Gloria ne sait pas s’en occuper… Par ses propres forces et ses moyens limités, Ginny va tout essayer pour la sauver, quitte à organiser son propre enlèvement. 

Ce roman est une plongée dans le monde d’une enfant autiste. On découvre comment elle fonctionne, comment elle voit les choses, et comment elle les comprend. On découvre une jeune fille entière qui a besoin de nommer les choses précisément, qui est incapable de ne pas dire la vérité avec sa bouche, qui est perturbée par l’imprévu, et qui a besoin de maîtriser son environnement. Une jeune fille pour qui chaque détail et chaque mot comptent. Une jeune fille un peu perdue qui cherche sa place dans un monde fait de codes beaucoup trop compliqués. 

C’est un récit poignant qu’on ne veut pas lâcher. Un récit qui émeut et qui fait sourire. Une ado qui touche en plein cœur. On s’identifie à elle, on veut l’aider dans sa quête, on veut la croire et lui donner toute la confiance dont elle a besoin. On veut lui poser une question à la fois, lui dire les chosestelles qu’elles sont et lui permettre de dire ce qu’il y a au fond de son cœur. On veut l’aimer, parce que ce roman la rend vivante.

C’est très bien écrit, par un papa adoptif d’une adolescente autiste qui sait dès lors très bien de quoi il parle.

Mélody

Pour voir ce roman dans notre catalogue en ligne : Ginny Moon

Animation bibliothèque 31.05.17