On vous conseille… 🦄

Le consentement (Vanessa Springora)

“Depuis tant d’années, je tourne en rond dans ma cage, mes rêves sont peuplés de meurtre et de vengeance. Jusqu’au jour où la solution se présente enfin, la, sous mes yeux, comme une évidence : prendre le chasseur à son propre piège, l’enfermer dans un livre”. Séduite à l’âge de quatorze ans par un célèbre écrivain quinquagénaire, Vanessa Springora dépeint, trois décennies plus tard, l’emprise que cet homme a exercée sur elle et la trace durable de cette relation tout au long de sa vie de femme. Au-delà de son histoire intime, elle questionne dans ce récit magnifique les dérives d’une époque et la complaisance d’un milieu littéraire aveuglé par le talent et la notoriété.
Paru lors de la rentrée littéraire de l’hiver 2020, ce livre a fait couler beaucoup d’encre lors de la mouvance #balancetonporc #metoo. Les femmes osent enfin exprimer les abus subis.

Vanessa Springora nous raconte son histoire, sa relation avec l’auteur Matzneff.
Sans pathos, sans vouloir nous tirer des larmes. C’est cash mais pudique, lucide.
L’histoire d’une très jeune fille sur qui on met la coupe, et qui à un très jeune âge se voit imposer des relations sexuelles et les accepter car son entourage n’a pas été là pour la protéger.

Même si on remet tout cette histoire dans le contexte des années 80, cela reste révoltant.

J’ai été choquée par toute l’intelligentsia de cette époque qui encensait la pédophilie, trouvait ça normal; et aberrant que les adultes soient punis pour leurs actes. Parmi ceux-ci, on trouve de grands noms de la littérature et même et une auteure célèbre pour ses guides d’éducation des enfants. Choquée par la mère de cette jeune fille qui n’a pas su la protéger.

J’espère que ce livre aura été bénéfique à l’auteure dans sa reconstruction et dans cette acceptation. Et qu’il serve d’exemple.

Une lecture brutale mais un beau témoignage. Un vrai coup de poing.

Chrystelle

Voir ce titre dans notre catalogue : Le consentement
Animation bibliothèque 31.05.17